Re-pimper sa table de chevet

J’adore me balader dans les brocantes, les dépôts et autres endroits où l’on peut chiner de vraies petites merveilles et les retaper. En arrivant à Québec, je n’avais aucun meuble. C’était l’occasion! Ici, j’ai jeté mon dévolu sur Emmaüs. Il est super bien organisé, et on peut vraiment trouver des meubles qui valent le coup. En me promenant, j’ai trouvé deux tables de chevet. Elles sont dépareillées, de deux tailles différentes, un peu abîmées…mais! L’esprit est identique. Je me suis dis que c’était l’occasion pour les prendre, les retaper, les moderniser et commencer la nouvelle déco’ de l’appartement! Je vous laisse donc découvrir la marche à suivre pour donner un coup de jeune à vos tables de chevets (ici je montre une seule des deux mais je les ai fait à l’identique) !

Pour ce diy , il faut vous :

• Une table de chevet – ou de tout autre meuble que vous voulez modifier – et sa poignée
• De la peinture à bois (ici, je vais utiliser deux couleurs différentes)
• Du papier à poncer (ici, je vais utiliser deux grains différents)
• Du scotch de peinture
• Un pinceau, un rouleau et un bac à peinture
• De la pâte à bois

• Etape 1 : le ponçage

ponçage de la table de chevetPour enlever toutes les petites « imperfections » du bois de votre meuble, il vaut mieux le poncer avant de le peindre. La peinture accrochera mieux, et le rendu sera plus beau! Pour ma table de chevet, j’ai du enlever le vernis et la peinture bleue (enfin le plus possible) déjà présente sur le meuble. N’oubliez pas les pieds! J’ai retiré la poignée car elle ne me plaisait pas. J’ai d’abord commencé avec un papier à poncer de 60, avec des grains épais, pour enlever le plus gros de la       peinture, puis avec un papier plus fin pour les finitions.

• Etape 2 : la réparation du bois

Rebouchage d’aspérités sur la surface du tiroirLes tables de chevet étaient un peu abimées par endroit, il y avait des trous dans le bois. J’ai donc utilisé de la pâte spéciale pour remplir les aspérités du bois – à Québec, c’est un bouche – pores! Pas la peine d’en mettre énormément, il suffit de la lisser un peu après application avec une spatule par exemple, et de laisser sécher. Votre meuble est comme neuf!

• Etape 3 : la peinture

Peinture de la table de chevetC’est l’étape la plus longue, mais aussi la plus sympa je trouve! J’avais envie de style « suédois », la forme du meuble s’y prêtait plutôt bien. J’ai donc opté pour du gris assez clair pour les pieds et l’intérieur de la table, et du bleu pour l’extérieur. J’ai commencé par peindre les endroits un peu plus difficiles d’accès au pinceau, puis les parties plus larges au rouleau. Armez – vous d’une tenue confortable, et qui ne craint rien, d’une bâche pour protéger votre sol, et mélangez bien votre peinture avant de commencer. Pour atteindre l’opacité que je voulais, j’ai peint deux couches. Il faut bien attendre que cela sèche entre les différentes couches pour ne pas déplacer la peinture.  Si vous en êtes à cette étape, vous avez bientôt fini !

• Etape 4 : la poignée

Vue du bouton customisé de la table de chevetC’est un détail qui a son importance ! Je voulais une poignée assortie à mon nouveau meuble. J’ai donc acheté une poignée ronde en bois dans un magasin de bricolage et je l’ai peint avec les deux couleurs de ma table. Vous pouvez aussi choisir de faire une couleur différente, de mettre une poignée en porcelaine, à vous de vous amuser !

 

• Etape 5 : l’installation 

Vue du tiroir ouvert de la table de chevet
Ça y est, votre re-création est terminée ! Il ne reste plus qu’à la mettre en place dans votre nouvelle déco !

 

 

 

Vue de face de la table de chevet

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *