Argentine – Les chutes d’Iguazú

Bonjour à tous!

Après la découverte de Buenos Aires, nous avons pris un bus de 18h (en cama, je vous ferais un point sur les bus argentins en bas de l’article) jusqu’à Puerto Iguazú, la ville la plus proche pour aller admirer facilement les fameuses chutes, dans le nord de l’Argentine.

La ville en elle-même n’a rien d’extraordinaire, elle sert simplement de point de départ pour les nombreux bus qui se rendent aux chutes ou au Brésil. Le contraste est assez frappant avec Buenos Aires, et on a trouvé la pauvreté plus marquée ici. Nous sommes arrivés dans la matinée du 14 janvier à Puerto Iguazú. Le trajet a été plutôt agréable, nous avons donc décidé d’aller poser nos affaires à notre hostel, Pöramba, et de se rendre directement aux chutes.

Pour ça, il vous suffit de vous rendre à la gare routière de Puerto Iguazú, mais au niveau inférieur, et vous pouvez acheter vos billets de bus au premier bureau, appelé Rio Uruguay. Cela nous a coûté 260 pesos (environ 6 euros au moment où on était en Argentine) pour l’aller-retour. Il faut ensuite payer l’entrer du parc 700 pesos (environ 16 euros).

Petit conseil, lorsque vous quittez le parc et que vous voulez revenir le lendemain, pensez à retourner aux guichets pour qu’ils vous tamponnent votre ticket et vous ne payerez que 50 % du prix le lendemain.

Le parc des chutes est vraiment très bien fait et accessible, et est ouvert de 8h à 18h. Vous pouvez faire 3 chemins (très faciles) pour vous approcher des chutes : le sentier supérieur, le sentier inférieur et le sentier « des gorges du Diable ». Il existe ensuite plusieurs autres sentiers que vous pouvez faire pour vous éloigner un peu de ces trois chemins principaux.

Autre petit conseil, lorsque vous entrez dans le parc, vous pouvez prendre un train gratuit jusqu’au départ des sentiers ou marcher 20 minutes pour rejoindre ce même point de départ. Je vous conseille de marcher ! Le sentier est très sympa, dans la forêt, et vous n’aurez pas à attendre 30 minutes minimum pour pouvoir prendre le train.

Le premier jour de notre visite, nous avons fait le sentier supérieur. Vous avez une superbe vue sur l’ensemble des chutes. On a pu voir des iguanes, des coatis (des animaux qui paraissent inoffensifs, mais qui peuvent se montrer agressifs s’ils veulent votre nourriture!) et des araignées de toutes tailles.

Nous avons aussi vu le sentier des gorges du Diable. Pour y aller, vous pouvez retourner au point de départ des sentiers et prendre le petit train gratuit qui vous y amène directement. Les gorges sont très impressionnantes car vous vous rendez compte de la puissance de l’eau qui tombe ! Les passerelles vous font vraiment passer au bord, je vous le recommande ! Nous sommes ensuite rentrés à notre hostel, pour prendre une douche bien méritée !

Pöramba Hostel est très agréable comme auberge, nous étions en dortoir de six. Il y a une petite piscine, une cuisine commune, des casiers, et un coin salon/accueil plutôt sympa. Et c’est facilement accessible de la gare routière (comme beaucoup d’auberges de Puerto Iguazú).

Le lendemain, nous avons repris le bus tôt pour retourner aux chutes. Nous avons cette fois-ci découvert le sentier inférieur, qui vous amène au pied de chutes (de quoi être un peu mouillés, et ça fait bien du bien vue la chaleur et l’humidité des lieux!). Encore une fois, la visite a été très sympa, et les chutes sont vraiment impressionnantes !

Nous n’avions prévu que 3 jours à Puerto Iguazú, et je pense que c’est largement suffisant. Il est également possible de découvrir les chutes du côté brésilien. Nous ne l’avons pas fait mais c’est également facile d’accès, il suffit de prendre un bus du même endroit que pour le côté argentin !

Côté nourriture, nous avons découvert un petit restaurant local à l’angle de l’avenue Brasil et Félix de Azara, Feria, qui servait des picadas (des « planches » de fromage et charcuterie), de la viande cuite au barbecue, ou des empenadas pour pas très cher, c’était vraiment bon !

Il y a par contre énormément de touristes brésiliens, et les terrasses sont très vites remplies. Il y a aussi beaucoup d’enfants qui mendient.

Autre restaurant sympathique, El Arbol Real, juste à côté de la gare, où vous pouvez acheter d’immenses sandwichs (plutôt que les acheter sur place aux chutes où cela coûte très cher) et des pâtisseries au poids, très bon et économique ! La cuisine à la carte elle n’a par contre rien d’extraordinaire…

Iguazú est vraiment un endroit à mettre sur votre itinéraire si vous voulez découvrir l’Argentine. Il est, selon moi, pas nécessaire d’y passer énormément de temps, mais les chutes valent vraiment le coup d’oeil !

Les bus en Argentine

Nous faisons tous nos trajets entre les villes en bus, souvent plus économique que l’avion (même si cela vaut parfois le coup de comparer). De nombreuses compagnies proposent les trajets, et jusqu’ici nous en avons testé plusieurs: Via Bariloche, Taqsa Marga, Cata, Andesmar … Vous pouvez choisir le niveau de service (avec le prix qui correspond bien sûr) lorsque vous achetez vos billets.

Cama : le plus confort, siège qui s’allonge à 150 degrés, service de plateaux repas et boissons, beaucoup d’espace, bref le must du must (et le plus cher!) Il en existe même des ejecutivo, l’équivalent de la « classe affaires », qui est parfois disponible sur certains trajets.

Semi-Cama : le siège s’allonge à 120 degrés, l’espace est un peu plus réduit, et vous devez vérifier si le trajet est con servicio (avec repas) ou non. Nous avons beaucoup utilisé de semi-cama, c’est le meilleur rapport qualité-prix selon moi !

Común (ou ordinaire) : je n’en ai jamais pris, mais le confort est rudimentaire, comme dans un bus classique. Donc tout dépend de la durée de votre trajet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *