Fabriquer une suspension en argile

Bonjour à tous!

Aujourd’hui, je vous propose un do it yourself qui demandera un peu plus de patience que ceux que vous pouvez déjà trouver sur le blog: celui de fabriquer une suspension. Lorsque nous avons emménagé à Québec – il y a maintenant 7 mois, déjà!- nous avons fait le choix de modifier petit à petit les éléments de décoration qui ne nous plaisaient pas. Pour ça, on a décidé de créer pas mal de nos meubles, comme je vous l’explique ici.

Maintenant, on s’attaque aux éléments purement décoratifs. Et il se trouve que l’abat-jour de notre cuisine ne nous plaisait pas du tout, il fait très vieillot, et on voulait changer! Pour ça, j’ai eu envie de le réaliser moi-même en argile. –> retour aux ateliers de pâte à modeler de notre enfance! 🙂 Je vous explique tout, du modelage au séchage, pour que vous puissiez réaliser le votre!

Pour ce diy, il vous faut:

• de l’argile qui sèche à l’air, que vous pouvez trouver en magasin de loisirs créatifs par exemple.
• Un grand bol ou un objet qui correspond à la forme que vous souhaitez donner à votre abat-jour
• Le fil électrique de votre choix
• de la peinture acrylique

L'argile qu'il vous faut sèche à l'air

• Etape 1 : modeler votre abat-jour

Réaliser cette pièce n’est pas très compliqué, cela demande juste du temps (notamment pour le séchage). Pour commencer, recouvrez l’extérieur de votre bol – ou votre « objet moule » de film plastique en l’étirant bien pour ne pas créer de pli. Cela va protéger votre bol et vous aider à le démouler plus facilement.

Sur du papier sulfurisé, étalez votre argile à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, exactement comme si vous prépariez un gâteau! La quantité d’argile dépend de la taille de votre abat-jour, mais sachez que si vous en mettez trop sur votre bol, vous allez devoir enlever du surplus, ça va vous compliquer la tâche.

étaler votre pâte d'argile sur le bol pour qu'elle en prenne la forme

Une fois votre « pâte » d’argile étalée, posez la sur la surface extérieure de votre bol, pour qu’elle en prenne la forme. N’oubliez pas de faire un trou au centre pour pouvoir à la fin passer l’embout de votre fil électrique.

• Etape 2 : enlever les petits défauts

L’argile peut s’assécher très rapidement. Pour la travailler, humidifiez là en permanence, à l’aide d’un petit vaporisateur à plantes par exemple. L’eau va vous permettre de lisser les petits défauts que vous voyez apparaître. Vous pourrez ainsi, en lissant avec votre doigt, faire disparaître des petits plis de votre travail, égaliser le bas de votre abat-jour, combler des trous, etc. À vous la célèbre scène de Ghost!

Une fois satisfait, laissez là sécher jusqu’à ce que vous la trouviez assez durcit pour être retirée du moule.

• Etape 3 : laisser sécher

Lors que vous avez retirez votre abat-jour du moule/bol, il va falloir attendre. Ce type d’argile sèche à l’air, et il vous faut entre 48 et 72 heures pour que votre travail soit complètement sec. Le fait de l’avoir retiré du moule vous évite que l’abat-jour craque en séchant, car l’argile se contracte un peu. Vous pouvez la poncer doucement pour essayer de nouveau de « lisser » le plus possible votre création. J’aimais ce côté « imparfait » justement: le fait qu’on voit l’ampoule, que le bas de l’abat-jour soit un peu irrégulier. J’ai donc juste poncé la surface pour égaliser un peu.

• Etape 4 : décorer!

La dernière étape, c’est de laisser libre cours à votre imagination! J’ai choisi de peindre en blanc – avec de la peinture acrylique – tout l’abat-jour car les murs de notre cuisine sont vert pomme, j’ai voulu reste sobre! J’ai ensuite fixé le fil électrique qui lui est rayé noir et blanc. Mais vous pouvez très bien le peindre en couleur, réaliser des motifs avec des pochoirs, etc. Il ne vous reste plus qu’à l’installer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *