La Nouvelle-Zélande en van: Queenstown et Dunedin

Bonjour à tous!

Quoi de mieux pour commencer la semaine que la suite de notre itinéraire en Nouvelle-Zélande?! Après avoir vu Christchurch et le Mont Cook, nous avons repris la route direction Queenstown.

Queenstown

Posée là sur les rives du lac Wakatipu, avec les montagnes en toile de fond, la ville de Queenstown offre un cadre magnifique. Et elle est surtout réputée pour les sports d’aventure! Si vous êtes fan de parapente ou saut à l’élastique, c’est clairement ici que vous devez aller!

Nous avons passé notre tour côté sensation, et avons choisi de prendre un peu de hauteur! Après avoir découvert un peu la ville à pied, nous avons fait la randonnée d’une heure qui vous amène en haut du téléphérique. Bien sûr, vous pouvez choisir de prendre le téléphérique plutôt que le chemin de randonnée, mais ça serait dommage 😉

La montée est assez importante mais si vous prenez votre temps, vous arriverez en haut transpirant mais fier de vous! La vue sur la ville et le lac est impressionnante. Vous trouverez un café et des tables de pique-nique pour pouvoir se reposer un peu avant la descente. C’est également le départ de descentes en VTT, et d’un circuit de luges pour adulte comme enfant!

Nous avons mangé là, bien profité de la vue et sommes redescendus par le même chemin de randonnée car on trouvait le téléphérique trop cher pour les 5 minutes de trajet que cela représentait.

La ville de Queenstown vue d’en haut

Après s’être un peu reposés sur la plage, avec une vue imprenable sur le lac, nous avons fini la journée en dégustant un burger de chez Fergburger. Un délice! Et le restaurant est victime de son succès. Pour accéder au graal, vous devrez faire preuve de patience. Nous avons réussi à manger à l’intérieur mais il y a vraiment peu de place donc beaucoup prennent à emporter. Vous pouvez même déguster une délicieuse glace juste à côté!

Impossible de rester la nuit en centre-ville avec notre van, nous avons donc choisi de dormir au Moke Lake Campsite, entourés de moutons et avec vue sur un lac, c’était parfait! Le lendemain, direction Dunedin, de l’autre côté de l’île!

Dunedin

Nous ne pensions pas faire un arrêt à Dunedin, mais après s’être renseignés, l’endroit semblait vraiment être agréable! Et nous devions attendre avant de pouvoir faire la randonnée de la Routeburn (je vous raconte ça dans un article dédié très vite), on a donc fait un « léger détour »!

La route est longue, environ 4 heures, mais les paysages sont vraiment très agréables à voir! Vous traversez des petits villages pittoresques, des zones vallonnés, rien que le trajet vaut le coup.

La ville est surnommée « Édimbourg du sud», et elle porte bien son nom! Les bâtiments anciens et vieilles églises côtoient des immeubles plus modernes. Dans la rue principale, vous trouverez nombre de boutiques si vous avez envie de faire du shopping, et de petits cafés pour faire une pause. Prenez le temps d’aller jeter un œil à la gare et à sa très belle architecture.

Nous avons commencé la visite de la ville par l »Octagon, la place principale de Dunedin, où vous pouvez admirer la Cathédrale Saint Paul et son choeur très moderne. Nous avons également vu la First Church d’Otago, très belle.

Après une pause repas chez The Good oil (très bon, mais on a pas trouvé ça très copieux), nous avons aussi pris le temps de visiter le musée Toitū Otago, qui retrace l’histoire de Dunedin et de la région. Vous pourrez plonger dans le passé et suivre l’arrivée des premiers européens, voir d’anciens véhicules et costumes. Le musée est très bien fait et interactif. Pour finaliser votre visite, vous pourrez aller voir la rue « la plus pentue du monde », la Baldwin Street, avec une pente de 30%. San Francisco n’a qu’à bien se tenir!

Après avoir exploré Dunedin, nous avons pris la direction de la péninsule d’Otago. Cette longue bande de terre qui fait face à la ville est magnifique! Un véritable écrin de nature qui offre de formidables points de vue, vous n’aurez plus envie de repartir!

Nous avons d’abord découvert le château de Lanarch. Attention, ne vous attendez pas à un vrai château, au risque d’être déçu. Il s’agit plutôt d’un grand manoir entouré de jardins très bien entretenus et savamment aménagés. Honnêtement, la visite est un peu cher, mais l’endroit est très beau et très paisible. Et quitte à être venu jusque là, je vous conseille de visiter le château et les jardins. Il existe une entrée uniquement pour les jardins mais j’aurai trouvé ça un peu décevant de ne faire que ça.

Après la visite du château, nous avons pris la direction du Harington point, à l’extrémité de la péninsule. L’endroit, en hauteur, offre une vue imprenable. Vous avez juste à côté la Pilot Beach, une plage où viennent se poser des pingouins bleus. Les lieux sont connus pour sa colonie d’albatros. Vous avez d’ailleurs un centre que vous pouvez visiter pour en savoir plus sur ces animaux.

La faim se faisant ensuite sentir, nous nous sommes mis en direction de Sandfly Beach. Cet endroit, paradisiaque, offre un sacré coin pique-nique (surtout, reprenez vos déchets!). Il faut descendre une bonne pente directement dans le sable (elle est plus facile à descendre qu’à monter! ;)) mais ça reste accessible sans problème. Vous pouvez y admirer les lions de mer qui se reposent sur le sable. Et si vous êtes chanceux, vous apercevrez peut être les pingouins qui viennent également ici. Nous ne les avons pas vu mais l’endroit est si beau qu’on en a bien profité!

C’est d’ailleurs avec ces belles images que nous avons fini notre séjour à Dunedin. Alors qu’on ne devait pas y aller, cette ville m’a vraiment charmé! Surtout la péninsule qui lui fait face, un vrai écrin de nature où il fait bon vivre! Je recommande 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *