Un road-trip de 10 jours en Gaspésie

Bonjour à tous, et bonne année!

J’espère que vos fêtes de fin d’année de son bien passées, et que vous êtes prêts pour cette nouvelle année 2019! Pour ce premier article de l’année, je vous emmène en Gaspésie, au Québec. Une région magnifique que j’ai eu la chance de découvrir en septembre-octobre (oui oui je suis en retard…), et que j’avais envie de vous partager.

Située à l’Est de la province du Québec, la région de la Gaspésie est bordée par le fleuve Saint-Laurent et offre vraiment des paysages à couper le souffle. Si vous êtes amoureux de la nature et des grands espaces, foncez! Voici donc mon itinéraire pour la découvrir en une dizaine de jours, en voiture!

Jour 1 : Tadoussac – Rimouski

Nous avons commencé notre périple de Tadoussac, car nous avions profité de deux jours sur place. Vous pouvez retrouver tous les détails sur l’article dédié à cette fabuleuse ville de Tadoussac, que j’aime tout particulièrement.

Pour rejoindre l’autre rive, à Trois-Pistoles, nous avons roulé jusqu’aux Escoumins, d’où part un traversier. Je vous conseille fortement de réserver à l’avance car beaucoup de véhicules font la traversée d’1h30. Vous pouvez retrouver les horaires et tarifs précis ici, attention toutefois la saison est terminée, et ne reprend qu’en mars. La traversée est très agréable et passe relativement vite. Une fois à Trois-Pistoles, nous avons continué notre route pour rejoindre Rimouski. Cela peut paraitre long, mais en réalité il ne faut que 4h environ pour réaliser ce trajet, ferry compris, sans s’arrêter.

Rimouski est une ville sympathique, avec un joli phare à visiter si vous voulez.

Nous avons dormi au Motel Colonial de Rimouski. Plutôt abordable, avec le charme de dormir dans un vrai motel, une première. Les chambres sont très biens, propres, et le rapport qualité/prix au top!

Jour 2 : Rimouski – Saint-Anne-des-Monts

Pour découvrir pleinement la Gaspésie; je vous conseille de suivre la route 132, qui longe le fleuve, c’est magnifique! Pour cette deuxième journée de route, l’objectif était d’avancée le plus possible vers « le bout » de la Gaspésie, qui réunit en réalité les incontournables de la région. Nous avons donc roulé le long de la 132, en faisant des pauses à chaque beau paysage ou phare à voir (autant vous dire très souvent!). Si vous êtes attentifs, vous pouvez même avoir la chance d’admirer le souffle des baleines au loin. Le but n’est pas de juste conduire, mais de prendre le temps!

Sur la route, nous nous sommes également arrêtés manger (et boire une bière) dans le restaurant/microbrasserie La Fabrique, à Matane. L’endroit propose plusieurs bières brassées sur place (vous pouvez même prendre un plateau de dégustations : plusieurs verres de bières différentes, pour goûter à tout –> une super idée que vous trouvez partout au Québec), Fish&Chips, poutines et burgers très bons, pour des prix compris entre 12 et 17$. Je recommande cette place! (vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes mes bonnes adresses sur le compte Mapstr @olesmainsdiy )

Nous avons ensuite terminé notre chemin à Sainte-Anne-des-Monts, à l’auberge Sea Shack. Et là! Cette endroit est incroyable: pieds dans le fleuve, ambiance hyper conviviale, tout est parfait. Nous y étions en Octobre, donc la grosse période estivale était un peu passée. Malgré tout, le staff était hyper sympa, notre petit chalet très agréable. Vous pouvez faire vos repas dans la cuisine commune (je vous conseille d’ailleurs de faire vos courses avant d’arriver si vous ne voulez pas reprendre votre voiture pour aller au supermarché), et vraiment, la vue! Une baleine est même venue nous dire bonjour de très près, tôt le matin. Breeeef, vous l’aurez compris, cette endroit est magique et est un arrêt obligatoire sur votre trajet!

Jour 3 : Parc national de la Gaspésie

Nous avons réservé 2 nuits au Sea Shack, pour pouvoir profiter du Parc national de la Gaspésie. Notre jour 3 était donc entièrement dédié au parc et à la randonnée. Avec quelques 140kms de sentiers, vous aurez le choix! L’entrée est à 8,60$ par adulte et gratuit pour les moins de 18 ans. Vous pouvez avoir toutes les informations à partir du Centre de découverte et de service, d’où partent de nombreuses randonnées.

Nous avons fait le sentier du Mont Olivine, de 8,6km A/R, qui offre une vue à couper le souffle une fois au sommet. Nous avions emporté notre pique-nique avec nous, et déguster son sandwich avec une telle vue, c’est autre chose! 😉 Une fois redescendus (nous avons pris notre temps), nous sommes retournés profiter de la fin d’après-midi et de la soirée au Sea Shack : jeux de société et bruits du fleuve au menu!

 

Notre mascotte la marmotte au sommet de la randonnée

Jour 4 : Parc national de la Gaspésie – Gaspé

Nous sommes retournés le matin au Parc national de la Gaspésie pour faire une plus petite randonnée. Nous avons fait le sentier intermédiaire du mont Ernest-Laforce, une boucle de 4,5km avec un dénivelé de 155m, qui offre une vue à 360° sur les montagnes qui entourent le mont Ernest-Laforce, dont le mont Albert.

Après avoir mangé, nous avons repris la route vers Gaspé, à 3 heures de là. Nous avons réservé à l’auberge de La petite école de Forillon. Aménagé, comme son nom l’indique, dans une ancienne école, l’endroit est très sympa et offre un super rapport qualité-prix. Petit bonus, nous avons la chambre avec vue sur le fleuve au loin! Là aussi vous pouvez faire vos repas dans la cuisine commune. Les douches sont également communes.

Jour 5 : Le Parc national de Forillon

Là encore, nous voulions profiter de la nature et faire de la randonnée. Le Parc national de Forillon était donc parfait pour ça. Malheureusement, la pluie s’est invitée! Nous avons donc fait, armés de nos k-way, le sentier de la Taïga, une randonnée très facile de 3km A/R, qui longe le fleuve et la plage, très féérique avec du lichen étendu partout. Nous avons également fait le sentier de la Chute, autre randonnée très courte (1km, en 30min à peine). Vous n’avez qu’à emprunter les escaliers qui mènent au pied de la fameuse chute de 17m.

 

Nous nous sommes baladés dans Gaspé et en avons profité pour nous reposer un peu. Le soir, nous avons dîner dans un excellent restaurant de la rue principale, La Maison du pêcheur. Au menu, du homard! C’était un délice, les prix sont un peu plus élevés que la moyenne mais vraiment ça vaut le coup si vous voulez vous offrir un bon restaurant pour une soirée!

Jour 6 : Parc national de Forillon – Percé

Cette fois-ci, le temps était avec nous. Nous avons choisi de faire le dernier tronçon du sentier Les Graves, dit du « bout du monde ». Il fait 8km A/R (contre 15,2km pour le sentier en entier), et longe la côte jusqu’à la falaise où trône un phare rouge et blanc. Si vous continuez encore un peu dans la falaise, vous tomberez sur le fameux panneau du bout du monde, et en prendrez pleins les yeux et les poumons!

Nous avons fait ce sentier de nuit, très tôt, pour voir le lever du soleil du bout du sentier, du bout du monde. C’était génial, nous avons croisé sur notre route un castor et des porcs-épics, vu des baleines au loin, et très peu d’autres randonneurs –> un bonheur! Si vous ne pouvez faire qu’un sentier, faites celui-ci.

Une fois la randonnée finie, nous nous sommes un peu reposés et avons pris la route vers Percé, accompagnés sur la route par le brouillard.

Jour 7 : Percé

À Percé, nous avons dormi au Presbytère, un gîte bien situé dans la ville et au propriétaire extrêmement gentil et attachant. Dans une maison, vous disposez de votre chambre (nous avions la Chambre bleue), et le petit déjeuner est un délice, copieux et vraiment très très bon!

 

Située à l’extrémité de la Gaspésie, la ville fait face au fameux Rocher Percé. Pour le 7e jour de notre road-trip, nous avons choisi de faire une excursion qui permet de découvrir d’un peu plus près le Rocher Percé et surtout d’aller sur le Parc national de l’Île-Bonaventure. Vous pouvez acheter des tickets pour les excursions à l’office de Tourisme (que je vous conseille, ils vous indiquent vraiment beaucoup de choses à voir et faire) et un peu partout dans la ville, car les compagnies (Les Bateliers de Percé où Croisières Julien Cloutier) ont toutes les mêmes tarifs (pas donnés) de 38$ par adulte (25$ si vous allez directement à l’Île sans passer plus près du Rocher Percé).

Nous avons eu la chance de voir une baleine de très près, juste devant le Rocher, extraordinaire! Le Parc de l’Île-Bonaventure est sympa à faire également, vous avez plusieurs chemins de randonnées (tous faciles) qui mènent à la colonie de fous de Bassan. Voir de très près ces 116 000 oiseaux réunis, c’est plutôt impressionnant!

Pour se remettre de vos émotions, allez boire un verre au Pit Caribou! Cette microbrasserie propose des bières excellentes, et une super ambiance (jeux de société à disposition), un endroit à ne pas louper!

Jour 8 : La rivière aux émeraudes, distillerie et Carleton-sur-Mer

Pour notre jour 8, nous nous sommes levés tôt, nous avons dégusté notre super petit-déjeuner au Presbytère, et sommes allés voir la Rivière du Portage, dite la rivière aux émeraudes. Vous pouvez emprunter le sentier jusqu’à la chute et sa fameuse couleur émeraude. La randonnée est très rapide, et l’endroit très joli.

Nous avons ensuite repris la route vers Carleton-sur-Mer, en faisant tout de même un arrêt dans un endroit assez spécial : la distillerie de la Société secrète! Merci à mon ami Vincent pour l’adresse 😉 Cette distillerie, installée dans une ancienne église anglicane à Cap d’Espoir, est vraiment unique. L’un des propriétaires nous a ouvert les portes. S’il n’était pas possible alors d’acheter le gin, en rupture de stock car produit dans de petites quantités artisanales, il nous a fait visiter l’endroit (merveilleux à lui tout seul) et goûter. Une super adresse, qui sort de l’ordinaire!

Carleton-sur-Mer n’était qu’une étape pour faire une pause dans notre voyage. Nous avons mangé et bu une bière (ou deux ;)) à la microbrasserie Le naufrageur, et dormi au Motel l’Abri, très bien.

Jour 9 : Le retour

Pour notre dernier jour, c’était route, route, route! Nous avons bien roulé jusqu’à Trois-Pistoles, où nous avons fait une pause déjeuner à la Cantine d’Amours : poutine, burgers, pas de ce qu’il y a de plus sain, mais des prix imbattables et un service adorable. Autre stop, la Fromagerie des Basques, une incontournable et très touristique fromagerie, de quoi faire le plein.

Nous avons ensuite roulé jusqu’à Québec, déjà la fin du voyage! Je ne peux que vous conseiller la Gaspésie on en prend plein les yeux, on fait de belles rencontres. Dernier conseil : allez-y l’été pour profiter de la chaleur où à l’automne, comme nous, pour savourer l’été indien (et beaucoup moins de touristes!)’ Attention toutefois, beaucoup de parcs ferment mi-octobre. Bon voyage!

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *